coach


Vanessa

Diplôme, année du diplôme : Master 2 en Psychologie (BAC+5) –2006

Années d’expérience : 14 ans

Comment je développe mes compétences de coach de manière continue:

Ayant à mon actif pas loin de 400 coachings, être toujours à la page est d’une grande importance pour moi. C’est pourquoi ma démarche est multiple.

Je m’informe et lis beaucoup. Pour proposer une prise en charge la plus adaptée et la plus pertinente pour chaque personne que j’accompagne, je n’hésite pas à me former à d’autres disciplines complémentaires.
En effet, tout au long de mon parcours, j’ai pu acquérir des connaissances complémentaires dans le coaching, la gestion du stress, la PNL, l’EMDR, l’ADVP.
Dernièrement, j’ai effectué un stage en naturopathie en juillet 2020. En février, j’ai obtenu mon 1er degré en Reiki.
En outre, compte-tenu de ma formation initiale, je suis abonnée à des revues spécialisées en Psychologie, en Neurosciences et la Prévention des risques Psycho-sociaux. Elles me permettent d’actualiser certaines connaissances mais également de me donner des axes de recherches et de réflexionssupplémentaires que j’approfondie ultérieurement.
Je m’informe également de l’évolution des techniques de recrutement, de recherche d’emploi et de management afin de toujours être dans le courant actuel.
Enfin, l’accompagnement quotidien que j’apporte aux personnes me permet de toujours rester en éveil.

Lieu du Coaching : Mandelieu, Antibes ou bien de chez vous (via Skype, Zoom, WhatsApp)

Spécialiste dans les Coaching : Bilan de compétences, Estime de soi, Harcèlement moral, Prévenir le Burn-out, Retravailler après un Burn-out, Traumatismes, Affirmation de soi, Gestion du stress, Gestion du temps, Créer son entreprise Coaching post bilan de compétences

Coachings 100% financés

Une partie de mon expérience marquante :Au cours de mon expérience professionnelle, plus le temps passait, plus jeconstatais la difficulté pour tout à chacun de trouver un équilibre en vie professionnelle et vie privée.La recherche de cet équilibre met en exergue le lien si fort existant entre la nécessité d’exercer un métier dans lequel la personne puisse s’épanouir conciliable avec sa vie personnelle. Comme je le dis souvent, nous ne sommes pas des êtres coupés en deux, mais bien un tout, une unité multiple et complexe. L’équilibre réside en tenant compte de tous ces facteurs.
En 2012,j’intègre un poste deconseillère en évolution professionnelle. Mon rôle est d’accompagner individuellement et collectivement des personnes en difficulté professionnelle.Dans un même groupe de travail, pouvant être constitué de 15 personnes, je suis face à des hauts cadres ainsi qu’à des personnes en situation de précarité avancée. Je m’interroge donc : comment créer un lien groupal et une dynamique de groupe bénéfiques à tous, malgré ces différences de vie et de parcours professionnels ? Nouvellement sur ce poste, j’échange donc avec mes collaborateurs qui ont l’air tous fortement déprimés et découragés. Je m’adresse donc à ma hiérarchie qui n’a que faire de ces difficultés : seuls les chiffres et le rendement comptent. Je m’aperçois donc d’une divergence de valeurs ! A priori, les prérogatives de la structure ne sont pas du tout compatibles avec les miennes. Je me mets donc à faire des recherches, le projet d’accompagnements’avère tellement intéressant. J’organise un groupe de travail avec certains collaborateurs soucieux de la qualité des prises en charge que nous proposons. Nous élaborons unplan et des outils compatibles avec le cahier des charges de la structure et ça marche ! Les groupes fonctionnent, les gens s’ouvrent, s’entraident. Dans la prise en charge individuelle, mes collaborateurs et moi parvenons à accompagner au mieux les personnes dans leurs projets professionnels. Je recevais beaucoup de personnes qui, après avoir été sans activités depuis 5, 7, 10 ans retrouvèrent un emploi. D’autres, après avoir dédié 20 ans de leur vie pour leur entreprise et étant licenciés, retrouvèrent un emploi équivalent et répondant à leurs attentes.

Ce fut une des expériences qui me permit de me rendre compte à quel point il est fondamental d’être toujours à l’écoute, dans la bienveillance et toujours en veille pour proposer un accompagnement le plus pertinent.

Un Coaching marquant : fin 2019, Laurence vient de la part d’une de ses collègues et amie que j’ai déjà eu en coaching quelques mois auparavant. Laurence m’explique qu’elle est actuellement en congé maternité et qu’elle se sent très angoissée à l’idée de retourner au travail. Son poste, qui lui convenait lors de son embauche il y a 8 ans, ne lui convient plus du tout. Elle ne se sent absolument pas reconnue ni valorisée. Les conditions de travail se sont par ailleurs fortement dégradées d’années en années. Elle m’explique qu’elle était « à la limite du burn-out » avant de partir en congé et que depuis, une dépression liée à son travail l’envahit.

Le projet de Laurence est de se sortir de cet étatde déprime etne plus sentir cette boule au ventre permanente. Elle souhaite donc changer de métier et pouvoir se sentir épanouie professionnellement et personnellement.

Nous commençons ensemble par la passation du Wbehave qui permet de mettre en avant l’ensemble de ses aptitudes comportementales professionnelles. Elle est impressionnée par la pertinence du questionnaire et se sent rassurée par la mise en avant de ses atouts majeurs. Je faiségalement le constat que les deux dernières années ont eu un énorme impact sur son estime de soi et sa confiance en elle.

Le coaching s’articule donc autour de l’élaboration de son projet professionnel ainsi que de l’aider à prendre confiance en elle. A chacune de nos séances, Laurence ressort du cabinet beaucoup plus sereine et armée pour affronter l’avenir.Nous travaillons sur l’identification d’une voie professionnelle dans laquelle elle puisse s’épanouir. Après quelques séances, le projet est identifié ! je l’aide ensuite à élaborer son plan d’action nécessaire à la concrétisation de ce projet et à franchir chacune de ses étapes. Nous travaillons sur la refonte intégrale de son CV et de sa lettre de motivation. Je la coache également pour les entretiens de motivation pour une entrée en formation. Laurence se présente auprès de différents organismes proposant la formation nécessaire à son projet professionnel. Compte-tenu de la qualité de sa candidature et de sa grande motivation, elle est acceptée dans chacun de ses organismes. Laurence démissionne ainsi de son emploi et arrive, dans la foulée, à décrocher un CDD en attendant de commencer sa formation. En parallèle, nous travaillons sur la recherche d’une entreprise d’accueilpour son stage. En 2 semaines, elle décroche son stage. Deux mois plus tard, elle intègre la formation. A l’issue, Laurence travaillera à son compte.

Ce coaching m’a profondément marqué car au fur et à mesure de nos séances, j’ai vu Laurence se sortir de son état de détresse et passer avec brio chacune des étapes de son projet professionnel.En l’accompagnant de la manière la plus adaptée et toujours à son écoute, elle a pu reprendre confiance en elle et se sentir sereine pour l’avenir.

Notre dernière séance s’est achevée dans une grande émotion où Laurence m’a adressé cette magnifique phrase : « Merci beaucoup, vous m’avez aidé à réaliser mon rêve d’enfant ».

Dernier coaching réalisé (feedback publié sur google) feedback coaching vanessa

Vous pouvez me contacter via le formulaire ci-dessous, je vous répondrai aussi vite que possible.

Aller au début de l'article