coach


Juliette

Diplôme, année du diplôme : Master 2 Audit Contrôle Conseil : 2008
Licence de coaching : 2016

Années d’expérience : 15 ans

Comment je développe mes compétences de coach de manière continue:

Je développe mes compétences au travers de lectures (livres, magazines, articles) choisies selon les envies, les partages, les conseils et les besoins du moment. Cela me permet souvent d’avoir une réponse rapide à mes questionnements ou tout simplement de découvrir de nouveaux sujets et de mettre en pratique de nouvelles méthodes. Je complète ces lectures par l’écoute et le visionnage de conférences et de documentaires.
De plus, j’apprécie aussi de retourner en formation au moins une fois par an. Outre le fait d’apprendre, la rencontre d’autres professionnels m’apporte beaucoup. L’échange entre pairs me permet aussi de partager des réflexions et de m’aider à les faire avancer.
Néanmoins, le plus formateur reste l’expérience de la vie, l’ouverture à la vie et les rencontres et les témoignages que je peux observer, écouter, voire questionner. Je me nourris de mon expérience et de celles de mes rencontres.

Lieu du Coaching : Tressin (à côté de Villeneuve d’Ascq) ou bien de chez vous (via skype)

Spécialiste dans les Coaching :
• Savoir dire non, que ce soit dans la vie professionnelle ou la vie personnelle
• Bilan de compétences
• Trouver un emploi rapidement (pour les employés)
• Combattre le harcèlement moral
• Créer son entreprise
• Développer son estime de soi :
• Développer son affirmation de soi
• Réussir à se faire respecter par les clients ou par son chef
• Coaching post Bilan de compétences
• Gérer sa fin de carrière

Coachings 100% financés

Une partie de mon expérience marquante :
Déjà enfant, j’ai été marquée, touchée et inspirée par l’expérience de mes aïeuls (l’expérience de la guerre, de la condition de la femme à certaines époques, etc, et le fait de s’en sortir grâce à une volonté de fer, une envie d’avancer) et en parallèle j’étais interrogative par rapport à d’autres qui restaient dans un état dépressif, se laissant dépérir. Déjà naissait en moi l’envie de comprendre ce qui se passait en chacun pour qu’il existe des différences de comportement. Cela a continué, jusqu’à encore aujourd’hui, au travers encore une fois de mon entourage (personnel et professionnel).
Adolescente, j’ai bien pensé à suivre des études en psychologie et comme beaucoup, je me suis laissée influencer par des voix me conseillant d’envisager une autre route. Je suis donc partie vers d’autres destinations, mais la vie m’a rappelée à mon intérêt premier au travers de mes rencontres personnelles et professionnelles. Après un très bref passage dans le monde du transport en tant que commercial, j’ai commencé à accompagner dans le secteur de la création d’entreprise, en tant que salariée. Je me régalais dans mon métier, intellectuellement et humainement.
Néanmoins, même si l’intérêt était bien présent, je persistais à rester officiellement dans des postes dont l’environnement ne me correspondait pas, jusqu’au jour où mon corps m’a parlé une première fois en 2008 : extinction des batteries : je me suis retrouvée quelques jours à plat. Je suis littéralement tombée et suis restée allongée durant 3 jours car je n’avais plus de jus. Niant les faits, ce type d’épisode s’est reproduit plusieurs fois, sur plusieurs années. Moi qui avais toujours fait en sorte de ne jamais me retrouver dans un tel état, je n’y échappais finalement pas. Je comprenais une partie du pourquoi, mais ne savais comment sortir de la situation. J’ai donc décidé de changer de structure en 2011. Après une courte période d’euphorie, les symptômes sont revenus et j’ai continué ma chute, pour descendre très bas : un matin de 2014, il m’était devenu impossible de me rendre au travail (impossibilité physique et psychologique), et en fait, il m’était tout simplement devenu impossible de me lever. J’étais totalement « off ». J’expérimentais ce que certains qualifient aujourd’hui de burn-out ou bore out. En fait, il y avait un mix des 2 : un burn-out familial (que je n’avais pas voulu voir venir jusqu’alors) et un bore-out professionnel que je ressentais profondément depuis mon changement de structure.
Bien que douloureux sur le moment, cet épisode de ma vie m’a finalement conduit au réveil et à la reprise en mains de ma vie. Oui, là aussi, j’ai appris ! J’ai appris à mieux m’écouter, à mieux m’accepter, à mieux décider ! Et avec de la patience, de la volonté et de l’action, l’énergie et l’envie sont revenues car je savais désormais ce que je voulais vivre, ce que je voulais devenir. Et surtout, je décidais une bonne fois pour toute de mettre en place ce qu’il fallait pour réaliser mes envies ! De nouveaux objectifs sont ainsi apparus, en accord avec qui j’étais. Je redevenais responsable de moi-même. En 2015, j’ai donc demandé une rupture conventionnelle, repris une formation en coaching et ainsi de suite. Le train était reparti, et continue aujourd’hui d’avancer sur des destinations choisies. En parallèle, je bénéficie d’un entourage personnel et professionnel qui me soutient, que j’ai plaisir à avoir, qui me nourrit et que j’ai choisi !

Un Coaching marquant : Le coaching de Madame D.
J’ai vu un jour venir dans mon bureau, un petit bout de femme, la trentaine, toute menue, avec une voix fluette, qui m’explique qu’elle vient pour son mari qui souhaite créer son entreprise dans la construction de maisons et qu’elle a besoin d’aide car elle ne sait ni quoi faire ni par quoi commencer. Elle m’explique que son mari ne fait pas les démarches car il est étranger (il vit et travaille en France) et ne parle pas le français (il est expérimenté en tant que salarié dans le domaine de la construction). Enfin, elle m’explique qu’elle a toujours été mère au foyer. Elle ne se pose pas la question de savoir si ce projet d’entreprise a un potentiel ou pas et si elle peut s’y épanouir.
Nous avons donc dans un premier temps mis en place un accompagnement, en vue de faire en sorte qu’elle se pose d’autres bonnes questions et qu’elle y trouve des réponses. L’accompagnement a ainsi permis, au travers de plusieurs étapes, de lui faire prendre conscience de ce qu’impliquait de devenir chef d’entreprise et de prendre connaissance du secteur dans lequel elle comptait désormais s’investir. Elle prenait ainsi conscience des compétences qu’elle possédait, en lien avec ce possible avenir professionnel, mais aussi des axes de progrès à étudier. Ainsi, elle pouvait faire le choix de s’investir dans ce nouveau projet en pleine connaissance de cause.
En parallèle, désormais consciente de ses besoins d’acquisition de compétences, et motivée, elle a suivi des formations courtes, notamment en gestion et communication (formations qu’elle a ensuite complétées dans d’autres domaines une fois installée). Elle a ensuite présenté son projet à des financeurs afin d’obtenir un prêt, qu’elle a obtenu car elle était en totale maîtrise de son projet et surtout, elle portait, elle incarnait son projet. L’entreprise est ainsi née, et Madame D en a effectivement pris les commandes, pour son plus grand plaisir.
Ce qui m’a marqué au travers de ce coaching ? C’est la transformation de Madame D : dans l’opinion qu’elle avait désormais d’elle-même, dans sa manière de s’exprimer, beaucoup plus affirmée, et physiquement au travers de sa posture et du soin qu’elle apportait à son apparence et à son bien-être. Cette femme s’était réveillée et révélée à elle-même car elle se réalisait enfin et cela était tout simplement remarquable et beau à voir !

Vous pouvez me contacter via ce formulaire, je vous répondrai aussi vite que possible.

Aller au début de l'article